Déni de démocratie

M le maire le disait lors de son discours de prise de fonction :
« Il ne sert à rien de se gargariser de termes ronflants, comme par exemple celui de la démocratie participative, du développement durable, si le citoyen n’est plus au cœur de la démarche communale. »
Du coup, il l’applique : plus de démocratie participative, plus de développement durable.
Mais le citoyen est-il pour autant au cœur de la démarche communale ?
Certains peut-être, mais pas tous !
Jugez plutôt ….

Lors du conseil municipal du mardi 16 décembre dernier, il y avait à l’ordre du jour une délibération concernant les modifications de la composition des commissions et des comités consultatifs. Elle comprenait 2 articles : un article pour les commissions et un article pour le comité consultatif urbanisme/aménagement/PLU.
En effet suite à l’arrivée de nouveaux élus au conseil municipal il fallait revoir la composition des commissions et comités où siégeaient les anciens élus pour les attribuer aux nouveaux.
Ainsi c’est Véronique Dallongeville qui siégeait à la commission urbanisme, et Véronique Agogué Fernaillon au comité consultatif urbanisme/aménagement/PLU.
Nous avions proposé que Véronique Agogué Fernaillon remplaçe Véronique Dallongeville à la commission et que Pierre Clerc remplaçe Véronique Agogué Fernaillon au comité consultatif.
Or qu’arriva-t-il ?
Le Conseil municipal a voté le remplacement d’une Véronique par l’autre à la commission Urbanisme mais M le maire, pour des raisons clairement politique, qu’il a dit, n’a pas voulu remplacer Véronique Agogué Fernaillon au comité consultatif Urbanisme/aménagement/PLU.
Il n’a pas fait voter l’article 2 de la délibération.
Il a préféré que la place reste vide plutôt que d’y mettre Pierre Clerc. Voilà qui est clair… et honteux.

Une réflexion au sujet de « Déni de démocratie »

  1. Quels souhaits pour cette ville dont je suis citoyenne ?
    Déménagement du ccas : dans des appartements qu’il va falloir mettre aux normes et accessibilité pour tous entre autre ! vu l’état de l’ancien j’espère que ce sera en place très rapidement , sinon le personnel serait en droit d’actionner la procédure de mise en danger d’autrui .
    Agrandissement de la crèche non pas pour augmenter le nombre de place mais le local de rangement .
    Disparition du bio a la cantine mais grande joie pour la deuxième fleur sans un mot sur l’obtention de la première et on glisse rapide sur les qualités requises pour l’obtenir.
    Apprendre que tout le système informatique est a revoir me laisse perplexe ,pas possible les sommes consacrées par l’ancienne municipalité ont été mises où ?
    L’état de la commune frise la désespérance , mais où sont les projets innovants et salvateurs?
    Tout ce qui a été annoncé était déjà commencé ,il promet d’autre destination mais reste très évasif sur le temps
    exit le ccas sur l’emplacement du foyer logement
     » la maison saint Roch  » un terrain d’expérimentation a nouveau pour les pompiers ?
    l’aménagement de la salle des fêtes?
    des malfaçons pour le pont vont permettre sa transformation et rendre beauté et animation a la rue de république !!!
    je pense que si dans la salle certains pouvaient avoir une petite nostalgie concernant l’ancienne municipalité ils ont été servis
    une seule remarque m’a fait sourire c’est le paragraphe concernant le logement ,les obligations de l’état de faire des logements non seulement en nombre mais en qualité pour tous avec la menace de payer une amende!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.