Discours lors de la démission de J.Olivier- Conseil Municipal du 15 décembre 2015

M le maire,
Mmes, Mrs les élus,

Mmes, Mrs,

J’avais annoncé à mon groupe et à quelques personnes que je démissionnerai après les élections régionales et le Conseil Municipal de décembre.
Je vous informe donc que je démissionne du CM et du conseil communautaire de la CCPPSM à la date du 17 décembre qui est la date de fin de mandat à la Région…et hasard de calendrier… 22, 5 ans après mon premier conseil municipal.

Après 22 ans et demi ininterrompus de mandat, après avoir assuré un temps de transition, il me semble sage de me retirer et de laisser la place au suivant de liste, fier du devoir accompli pendant toutes ces années…

Je continuerai de suivre ce qui se passe dans notre commune et de soutenir le groupe Dynamique et solidaire.

En l’occasion de cette démission du CM, je voudrais saluer les élus et remercier les agents avec qui j’ai travaillé toutes ces années.

Et dire à tous que les enjeux des prochaines années sont énormes.

Affirmer, comme certains le font de façon irresponsable, qu’on peut affronter un monde bouleversé en restant replié sur soi, sur son passé, ses préjugés et le rejet de l’autre est pire que mentir : c’est trahir.

En vivant à court terme, en fondant notre développement sur l’exploitation à outrance de matières premières dont nous privons les générations futures, sur le massacre de la faune et de la flore, en polluant l’atmosphère, en déréglant le climat, en misant prioritairement sur une énergie et des armes nucléaires de plus en plus difficiles à contrôler, en instaurant l’espionnage généralisé via internet, nous nous mettons en grand danger.
Nous devons également accepter le fait que la croissance se heurte à des limites physiques, les ressources de la planète connaissent leur finitude, et que donc un retour à la croissance que l’on a connu n’est ni possible et encore moins souhaitable.
Nous devons en tirer les conséquences et construire de nouveaux modèles durables, à la fois locaux, et résilients. Vivre mieux et non moins bien, de manière plus sobre, plus durable, plus respectueuse, plus heureuse aussi.

Au moment où la COP 21 vient de se terminer sur un accord à minima, je suis certain que le changement climatique demande un changement de société : on n’en fera pas l’économie.
D’où l’importance du projet pour notre commune, d’où l’importance de l’engagement des citoyens : cela passe par plus de démocratie, par plus de service public, par plus de solidarité, par le respect des trois termes de notre devise, lesquels sont inséparables : liberté, égalité, fraternité mais aussi par la laïcité…
Face au pessimisme ambiant, qui sert ceux qui ont intérêt à ce que rien ne change, empruntons un autre chemin : celui de l’espérance.

Bonne continuation à vous tous pour le bien de tous nos concitoyens.

Et bonnes fêtes de fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.