LINKY

En décembre M. le Maire se prononçait en faveur des compteurs LINKY au Thor invoquant le principe de modernité. Mais peut-on parler de modernité quand l’outil n’est ni sécurisé, ni efficient en matière d’économie d’énergie ?

Les dysfonctionnements sont désormais publiquement identifiés (risques d’incendie, nos appareils électroménagers ne sont pas compatibles avec LINKY…), les effets délétères sur la santé (rayonnements électro magnétiques) ou sur la vie privée (transmission de données sur les usages des ménages), ont été dénoncés, pour une efficacité sur les économies d’énergie peu probante à ce jour. C’est dans ce contexte que la Cours des Comptes a dénoncé en février dernier la rémunération de ENEDIS pour l’installation de ces compteurs. Et c’est nous, usagers qui devrions payer pour un équipement perfectible ou même déjà obsolète ?  Des solutions alternatives existent, de nombreux exemples abondent dans ce sens. En conséquence nous refusons que les compteurs LINKY soient déployés sur notre territoire. Une consultation publique pourrait d’ailleurs être envisagée à ce sujet. La modernité c’est aussi de faire vivre la démocratie participative : soyons acteur de notre développement en refusant d’être les dindons de la farce. A titre individuel, chacun peut s’opposer à l’installation d’un compteur LINKY. Des réunions publiques d’informations sont organisées sur le Vaucluse et il existe des comités de citoyens que vous pouvez rejoindre, notamment celui de Pernes les Fontaintes (XX), ou  la Plate-forme Opérationnelle Anti Linky sur internet : www.poal.fr.

Pour résister de manière individuelle à l’installation du compteur intelligent, dont on sait qu’il ne l’est pas tant que ça, vous pouvez utiliser les courriers types (disponibles sur notre site) à adresser aux différentes instances organisatrices du déploiement Linky sur le territoire, ainsi qu’au maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.