CONSEIL MUNICIPAL DU 23 AVRIL 2019

Retour sur un conseil municipal bien calme ce mardi : la quasi totalité des délibérations ont été votées à l’unanimité.

Pour l’essentiel :

1 – Les cessions de terrain à MISTRAL HABITAT (projet Grange Vieille et anciens foyers logements) et à la société LES OPALINES (projet Granges Vieille) ont été adoptées pour permettre les projets de nouveaux logements sociaux et d’un EHPAD (déménagement de celui de Gadagne).
2- autorisation donnée au maire pour déposer une déclaration préalable de travaux sur le bâtiment SIPOREX chemin des Moulins, étant précisé par MR ROYER (adjoint à l’urbanisme) que la fresque C’EST PAS DU LUXE sera préservée puisque l’accès aux personne à mobilité réduite qui sera aménagé ne changera pas la façade principale.
3- mise à disposition des anciens locaux de l’association Le Thor Tous Ensemble, à l’association Ambiance Thoroise et à titre gratuit.
4- plusieurs subventions aux associations dont celles afférentes à l’organisation du prochain championnat de France UNSS – Raid des Collèges 2019 et à l’USEP pour la fête du Sport.

Néanmoins nous n’avons pas validé le maintien des tarifs de la Taxe Locale sur la Publicité Extérieure compte tenu du fait que la publicité constitue un levier pertinent pour permettre de limiter la consommation et donc l’impact sur l’environnement. Je ne suis pas certaine que les membres de l’assemblée aient bien compris notre position vu les regards interloqués (ahuris j’ai envie de dire) suite à notre intervention ! Explication de texte pour les septiques : la publicité a pour vocation de favoriser la consommation ; ne pas augmenter les tarifs c’est encourager cette même consommation dont on mesure aujourd’hui l’impact environnemental (cf rapports du GIEC) et sur le réchauffement climatique.  En bon défenseurs de la planète, nous ne pouvions cautionner le fait que les tarifs sur les panneaux d’affichage publicitaire soient maintenus à leurs niveaux actuels. Mr BAYON DE NOYER nous reproche de ne pas valider une délibération qui permet de faire rentrer de l’argent dans les caisses de la commune. Et bien justement si c’est là sa seule démarche il fallait les augmenter ces tarifs !

D’autre part nous avions demandé au maire de nous préciser le planning et la nature des travaux sur la route de Caumont entrepris par le Conseil Départemental sans information préalable. Après un démarrage qui a failli tourner court et des négociations avec les riverains impactés (notamment les professionnels), Yves BAYON DE NOYER nous précise qu’il s’agit de décaisser la chaussée devenue instable. L’enrobé a été enlevé, concassé puis mélangé à du ciment pour être redéposé dans le même temps. Cette procédure a duré 2 jours en avril (fermeture complète de la RD1), le temps de séchage permettra de laisser la libre circulation jusqu’à la pose de l’enrobé en mai qui nécessitera également deux jours de fermeture. Toutefois nous n’avons pas eu d’indication sur les dates de fermeture en mai…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.